vendredi 17 novembre 2017

Le gros virage avant un rond point

Tout le monde connaît les rond-points et, pour ceux qui ont lu l'article, les rond-points chewing gum.

Et bien voici la nouvelle idée qui, un jour d'inspiration débordante, traversa l'esprit de notre Juju l'ingé national.
il invente le gros virage avant un rond point.

Gare au gros virage avant le rond-point ...

Dans certaines conditions, il arrive, que lors de la construction d'un rond point, se crée un gros virage sur certaines entrées du rond point :

un gros virage avant le rond point

Quel intérêt ? direz vous, pourquoi ne pas faire arriver la route en ligne droite sur le rond point ?
Ce genre d'architecture n'est ni faite au hasard, ni faite exprès pour embêter les gens. Lorsque vous voyez des constructions routières biscornues comme ça, qui donnent l'impression que les géomètres avaient mis autre chose que du café dans leur café, bien souvent, une des raisons sera d'obliger les automobilistes à ralentir pour arriver dans l'intersection.

Les élèves n'aiment pas du tout ce type de configuration. Tout concentrés qu'ils sont, pour réussir une belle rétrogradation bien souple  jusqu'en 2nd vitesse, ils ne captent pas le gros virage et le prennent un peu trop vite, avec des placements de leur VIQL, plutôt sauvages, sur la chaussée.

Tiens je vous en met un autre !

rond point et virage


Ces configurations sont aussi nécessaires pour pouvoir placer le plus loin possible les unes des autres, les entrées dans le rond point. Deux entrées trop proches peuvent représenter un danger.
Ce qui, soit dit en passant mon cher Juju, est un peu le cas ici, avec l'entrée du bas et celle de droite. Les VIQL qui arrivent par l'entrée de droite sont très proches de celle du bas et risquent d'être surpris par un VIQL qui arriverait vite.
Mais bon, on n'a pas toujours le choix, en raison des constructions et habitations autour ...

Les routes où se trouve le gros virage avant le rond point sont généralement des axes secondaires, alors que celles qui arrivent bien en face du giratoire, seront plutôt les axes principaux, où la circulation est plus importante. Comme la circulation y est plus importante, elle a besoin d'être plus fluide, donc l'architecture sera plus simple.

Vous avez aussi près de chez vous un rond point biscornu ?
Envoyez nous une photo, nous la rajouterons à la collection ...


Matthieu Jonac


Liens divers


dimanche 29 octobre 2017

La voie de stockage inversée

Dans la suite des aventures de notre ingénieur inventif de la DDT (direction départementale du territoire), que nous nommerons de façon plus concise "Juju l'ingé", voici l'histoire d'une autre de ses inventions ...

Un soir, après une dispute avec son épouse, il s'était retiré dans son laboratoire privé installé dans le garage, et tandis qu'il faisait tourner dans tous les sens un glaçon dans son verre de soda, l'idée lui vint soudain :


"Et si on inversait des voies de stockage ...!"

Vois de stockage : rappel

Pour ceux et celles qui auraient oublié, une voie de stockage est un aménagement sur chaussée, qui permet aux véhicules de changer de direction à droite ou à gauche en ne perturbant pas le flot de véhicules qui va tout droit. On peut, par exemple, tourner à gauche et s'arrêter pour laisser passer les véhicules en face, sans que les véhicules derrière nous soient obligés de s'arrêter et d'attendre que nous puissions tourner.
voie de stockage
Les VIQL 1 et 2 attendent dans la voie de stockage de pouvoir tourner, sans bloquer la circulation derrière eux.

INVERSION ! 

 

Et paf ! apparition d'une voie de stockage inversée ...


Vous êtes dans la voiture blanche en bas de la photo et vous voulez tourner à gauche.
"Chouette !" dites vous "Une voie de stockage ... Je vais pouvoir m'y ranger pour tourner et ne pas ralentir la circulation derrière moi !"

Mais attention, il faudra vous placer là ou pointe la flèche rouge et surtout pas avant, sinon vous serez à contre sens dans la voie de stockage des VIQL venant en sens inverse ... Et c'est pas bon ça ! (oui j'aime bien la série Scorpion).

Et là, je vous entends vous esclaffer et lancer "Ben ouais, mais ça se voit bien là, qu'il faut prendre vers la flèche rouge !".

Sauf que je vous rappelle que ce type de flèche n'existe pas encore sur les routes, et que la photo est prise d'en haut.
Laissez moi vous montrer ce que voient nos pauvres élèves lorsque le moniteur leur dit gentiment : "Nous tournerons à gauche ... As-tu remarqué cette belle voie de stockage dans laquelle tu pourras te ranger pour tourner ...etc"

Cette vue est exactement celle que l'on a depuis la voiture blanche que l'on a vu sur la photo précédente.
Alors, franchement, vous n'avez pas envie d'y rentrer tout de suite sur cette belle voie de stockage, dans laquelle ... etc.

Le plus machiavélique pour le moniteur est de faire travailler son élève sur des voies de stockage normales, ce qui n'est pas évident pour les apprentis et demande de nombreux passages pour maîtriser un bon placement couplé d'une rétrogradation plus rapide que d'habitude. Et quand l'élève y arrive, on change de coin et vlan ! stockage inversée ... Rétrogradation impeccable ... Et contresens ... "C'est vraiment trop injuste !".

Ceci étant, ne blâmons pas notre camarade Juju l'ingé, ce n'est pas sa faute d'avoir dû inverser la voie de stockage, mais celle de la configuration biscornue de l'intersection.

Et souvent, sur la route, les pouvoirs publics doivent composer avec un environnement un peu rebelle, qui oblige les infrastructures à s'y adapter, sachant que l'idée de fond sera toujours de réduire les risques d'accident.

A tous les élèves (et aussi conducteurs) qui se feront avoir la première fois, lorsque vous aurez fini de maudire ce pauvre Juju, dites vous que c'était la solution la moins dangereuse.

A bientôt pour une nouvelle invention de Juju l'ingé.


Matthieu Jonac 



jeudi 19 octobre 2017

Le rond point chewing-gum

Imaginons ...

Un jour, plongé dans une grande méditation, un (ou une) ingénieur de la DDT (Direction Départementale du Territoire) s'amusait nonchalamment avec son chewing-gum.


Il tirait, admirait, remettait dans la bouche, remâchait, retirait ... Etc
Soudain, après une énième sortie de bouche, son regard se fixa sur la forme allongée et baveuse et l'homme, ou la femme, senti entrer en lui une inspiration divine ...

Une idée d'ampleur planétaire venait de voir le jour : 
"Et si ..." se dit-il ou elle, "...Si on faisait pareil avec un rond point ... ça ferait quoi ?"

Ainsi donc, notre ingénieur décida de mettre en application son idée et après quelques coups de pelleteuse, voici le résultat :

Le rond point chewing-gum



Il s'agit bien d'un rond-point (ou plutôt un "pasrond-point"), annoncé comme tel par le panneau :


Les règles restent les mêmes : on cède le passage à gauche et on indique avec les clignotants la sortie que l'on veut prendre.
Ce type de rond point perturbe beaucoup d'élèves qui ont tendance à allumer le clignotant trop tôt notamment lorsque l'on veut aller tout droit.

Regardez avec la photo ci-dessous :
On prend un exemple où l'on entre dans le "pasrond-point" par le bas où est inscrit "vous êtes ici".
Si vous allez tout droit, vous prendrez donc la sortie n°3. L'erreur que commettent les élèves est d'allumer le clignotant à droite avant la sortie n°2, du coup les autres automobilistes croient qu'ils sortent à la sortie n°2.

Avec ce type de rond-point et des sorties aussi rapprochées, le clignotant droite s'allume plus tardivement.
Sur la photo on voit un camion qui approche de la sortie 3, le clignotant s'allume à ce niveau pour prendre la sortie n°3.


Sinon le reste ne change pas par rapport à un rond-point rond, les sorties sont les mêmes dans l’appellation :
Sortie 1 = 1ère à droite
sortie 2 = 2ème à droite
sortie 3 = tout droit
sortie 4 = 1ère à gauche
sortie 5 = 2ème à gauche
sortie 6 = 3ème à gauche
et la sortie par où on est entré = demi tour.

Vu d'en haut c'est beaucoup plus facile à comprendre, que d'en bas avec le volant entre les mains et cette irrépressible envie d'actionner le clignotant alors que cette fichue sortie n'en fini plus d'arriver...

Toutefois, je ne dirais de mal ni de notre ingénieur ni de son invention élastique, car le rond-point chewing-gum conserve toujours le rôle de ralentir les fous du volant sans pour autant stopper la circulation.

Ce type de rond-point amène cependant a des comportements dangereux de la part de certains automobilistes : le fait qu'il soit étiré crée une ligne droite où les fous du volant se vengent d'avoir dû ralentir au cédez le passage, en accélérant comme des damnés.
Messieurs et Mesdames les fous du volant si vous ne vous calmez pas, vous aurez bientôt un ralentisseur au milieu du "pasrond-point" ... On vous voit ... 'Tention ..!


Matthieu Jonac

Le thème des rond-points est largement développé dans les cours de conduite en ligne.

vendredi 6 octobre 2017

Comment évaluer dans les rétroviseurs ?

Une question qui revient souvent est de comprendre ce que l'on voit dans les rétroviseurs.

La difficulté est de savoir si "j'y vais" ou "j'y vais pas", sachant que l'évaluation de la situation se déroule dans un laps de temps relativement court.

Je vais donc vous livrer un petit secret qui se trouve dans les cours de conduite en ligne, en espérant que ma directrice financière ne me lise pas, sinon je vais me faire taper sur les doigts ...

Je vais utiliser, comme exemple de situation, un changement de file. Nous sommes dans la file de droite et nous voulons nous placer dans la file de gauche

Ce n'est pas compliqué ...

Plus fort que de belles paroles, voyons directement en images :

Avant de me déporter dans la file de gauche, je vérifie une première fois mes rétroviseurs et voilà ce que je vois dans le rétroviseur extérieur gauche :

Mon dieu ! une voiture ... On va tous mourir !
Et bien non, car à ce stade je ne peux encore rien décider. Un seul coup d’œil ne me permet pas de savoir si la voiture grise dans le rétro SE RAPPROCHE. Car c'est cela qu'il faut déterminer.

Je reporte alors mon regard vers l'avant :


Hé ho, pas trop longtemps svp !
Et je regarde à nouveau mon rétroviseur gauche :


Et là, je peux dire : "Mon dieu ! une voiture ... On va tous mourir !" ... Si je change de file !
Tout le monde aura compris que le grossissement de la voiture grise entre deux coups d’œil m'indique qu'elle se rapproche de moi et que je ne peux donc pas changer de file maintenant.

Les coups d’œil doivent être brefs, pas plus d'une seconde.

Voici la vidéo complète, tirée des cours de conduite en ligne, que j'ai publié sur youtube pour voir le temps d’enchaînement des coups d’œil  :

https://www.youtube.com/watch?v=gzMOd73ROYo&feature=youtu.be


Liens utiles :

Le site de l'auto école


Matthieu Jonac

mercredi 27 septembre 2017

Petits conseils pour l'examen du permis de conduire

L'examen pratique

Pour commencer, voici le déroulement d'un examen pratique du permis de conduire :

En montant dans la voiture, si ce n'est déjà fait, dites "bonjour" ! Et inversement, en partant, dites "au revoir" ! Même si vous êtes sûr(e) d'avoir loupé votre examen.
Le mécontentement n'exclut pas la politesse ...

Si ce n'est pas fait non plus, l'inspecteur (trice) prendra votre carte d'identité et vous laissera vous installer au poste de conduite et mettre le moteur en marche.
Allez ! On revoit l'installation avec le réglage de :

Siège / dossier, rétroviseurs (les 3 !), ceinture, appuie-tête, volant (si besoin), point mort, allumage des voyants (en tournant un peu la clé de contact), mise à FEU ! (en finissant de tourner la clé), vérification que les passagers ont leur ceinture (chez nous, en Ardèche, ce n'est pas la peine de le dire, il suffit de se retourner, l'inspecteur vous voit faire).

Vous aurez droit à un petit speech d'introduction vous expliquant comment va se passer l'examen, puis l'inspecteur vous dira que vous pouvez y aller, et alors zzoooouuuuu ! ... On y va !
...


L'examen dure environ une demi-heure (officiellement 32 minutes, sans compter les centièmes).
Durant cette demi-heure, l'inspecteur vous indiquera des directions (à l'avance) soit sur des panneaux directionnels, soit en vous indiquant "à gauche" ou "à droite".
S'il ne vous dit rien,  allez tout droit (notamment dans les rond-points), il est plus simple, en général, d'aller tout droit que de changer de direction ...

Faites-le répéter si vous n'avez pas compris, il ne vous mordra pas.
Évitez de vous retourner vers le moniteur à l'arrière avec vos grands yeux de faon nouveau né lorsque vous ne savez pas répondre à une question : on n'a pas le droit de vous aider ... C'est gênant😕 ...

Vous aurez une manœuvre en marche arrière à effectuer (bataille ou créneau ou demi tour ou marche arrière ou épi) et peut-être un arrêt de précision (mais tous les inspecteurs ne le demandent pas forcément).

Vous devrez aussi répondre à deux questions portant sur l'entretien et l'utilisation du véhicule. Une question portera sur l'intérieur de la voiture et l'autre sur l'extérieur.

Vous ferez aussi 5 minutes de conduite autonome : l'inspecteur vous demandera de suivre une direction sur panneau, par exemple, et vous la suivez tout(e) seul(e) pendant environ 5 minutes.
Si, au bout de deux heures, vous n'avez plus de réaction de la part de l'inspecteur ou du moniteur, c'est que votre conduite est super cool et que vous avez endormi tout le monde ...

Dans la mesure du possible, l'inspecteur essaiera de vous faire circuler en ville et en campagne.

Ensuite vous revenez au point de départ et c'est fini, résultat de l'examen sous 48h sur le site de la sécurité routière. Voici le lien pour voir les résultats du permis de conduire.

Le système de notation est sur 31 points qui est la note maximale (mention super trop bien !).
Il y a deux sortes d'erreur : 
1- l'éliminatoire, si vous la faites, au moins on connaît le résultat avant qu'il soit publié. Il s'agit d'erreurs touchant à la sécurité comme frôler un piéton ou 2-roues, faire un refus de priorité, prendre un sens interdit, manque de contrôles en manœuvrant, ainsi que des erreurs qui reviendraient trop souvent.
2- La petite erreur, qui vous coûte un point. Si vous perdez plus de 11 points, c'est à dire que votre note est en-dessous de 20, c'est éliminatoire.

Du calme ...

Pendant l'examen :

N'oubliez pas de respirer de temps en temps. Je ne plaisante pas, quand vous sentez la pression vous envahir, prenez une longue inspiration que vous évacuez lentement, ça fait un bien fou et ça évite à l'inspecteur de devoir vous ranimer avec du bouche à bouche.

Profitez de la pause manœuvre et questions pour relâcher la pression (en respirant justement). J'ai déjà eu des élèves, dont le taux de stress était tel, qu'ils demandaient à l'inspecteur de s'arrêter pour se détendre, ce à quoi l'inspecteur disait oui.
Ou, inversement, l'inspecteur qui demandait à l'élève s'il voulait s'aérer, voyant qu'il était dans un état proche de la catatonie.
Il n'y a pas de honte, c'est notre mental qui nous joue des tours.

Ne vous dites pas que l'inspecteur va essayer de vous piéger et n'écoutez pas les gens qui le disent : c'est FAUX !
Un inspecteur ne dit pas de tourner à la dernière seconde, il prévient à l'avance.
Un inspecteur ne dit pas exprès de tourner dans une rue en sens interdit.
Un inspecteur ne fait pas exprès d'être désagréable pour déstabiliser l'élève.
Le but d'un inspecteur N'EST PAS de recaler les élèves. Point de vue de l'état, d'ailleurs, il est préférable que les gens aient leur permis pour pouvoir aller travailler et, ainsi, faire tourner l'économie du pays.

Bref, ne vous mettez pas de pression supplémentaire en accordant du crédit aux fausses rumeurs, le permis de conduire est suffisamment stressant en lui même et les inspecteurs et trices le savent très bien. Mais si vous vous laissez manger par le stress pendant l'examen et que vous faites n'importe quoi l'inspecteur ne pourra quand même pas valider votre examen.

Facile à dire ! me direz vous. Et oui, beaucoup plus facile à dire qu'à mettre en application.
Une chose toute bête qui pourra vous aider est de vous entraîner suffisamment à la conduite (j'entends avec un enseignant sérieux évidemment). Arrêtez les "tous des voleurs", "l'heure est trop chère", "remettre 10h c'est n'importe quoi" ... Et écoutez votre moniteur : il sait !
Sinon, si vraiment vous n'avez pas confiance en lui, alors changez d'auto école, sauvez vous ... (mais sans laisser d'ardoise !)

Et je le redis : RESPIREZ. Je l'ai testé sur moi qui suis aussi un grand stressé des examens et c'est efficace. Une longue respiration ventrale et une expiration lente, ça se fait en toute discrétion et ça vous remet les idées en place.

Comme vous le voyez, ça fonctionne même pour les grenouilles ...


Enfin, posez vous cette question : "Est-ce-que je me sens de conduire tout(e) seul(e) maintenant, sans personne pour freiner à ma place ?"
Si la réponse est oui, alors montrez le à l'inspecteur. Et n'attendez pas qu'il vous donne le permis, mais prenez le en lui montrant que vous pouvez vous débrouiller tout(e) seul(e) désormais.

Si la réponse est non : voyez avec votre moniteur ...

Ah, j'allais oublier, je conseille souvent à mes élèves les plus tendus, de prendre de l'homéopathie comme le Gelsemium par exemple. Ce sont souvent des granules à prendre 8/10 jours à l'avance. Et même si vous avez l'impression que ça ne vous fait rien, j'ai déjà remarqué qu'il y avait un effet bénéfique sur les élèves.
Demandez conseil à votre pharmacien.

Matthieu Jonac

Liens utiles

Aides pour l'examen dans la boutique officielle du code


mercredi 20 septembre 2017

Le permis de conduire au calme et au vert : en Ardèche !

Ha, La galère !

Grand(e)s stressé(e)s ... Pas envie de conduire ... J'aime pas les voitures ... C'est trop dangereux ... C'est trop compliqué ... J'Y ARRIVE PAS !



Tout le monde n'a pas forcément envie de conduire. Depuis 1991 que j'enseigne la conduite, parmi tous les élèves que j'ai formé, je peux dire que les gens qui passent leur permis plus par obligation que par envie, sont plus nombreux que ce que l'on pourrait croire.

Il y a ceux qui ont peur et ceux que ça ennuie, mais ils n'ont pas toujours le choix et se retrouvent un jour face à leur réalité : "bon ben là, cette fois, faut que je passe mon permis !"
Du coup, ils s'y prennent sur le tard et il est vrai qu'en approchant la trentaine et plus, on apprend plus lentement et l'on est moins téméraire qu'à 18 ans.

Rajoutez, par dessus ça, une formation dans une grosse agglomération avec des périphs dans tous les sens, une circulation à rendre dyslexique, des klaxons qui vrillent les nerfs et une ambiance générale de stress psychopathique et vous obtiendrez pour certains élèves, un cocktail d'apprentissage détonnant !


Apprendre à conduire dans les grandes villes ... 


J'ai appris et commencé le métier d’enseignant de la conduite à Lyon. Niveau hystérie de la circulation on y est pas mal servi, et en cinq ans d'enseignement dans cette, certes, belle ville des lumières, j'en ai vu passer quelques uns de ces grands stressés d'élèves.
Le plus difficile que je retiens en tant que moniteur dans une grande ville, est :

1- le choix du lieu en fonction de l'objectif à traiter (notamment avec les élèves débutants en compétence n°1 qui n'ont pas encore ou commencent avec les pédales) : le temps de se rendre sur le lieu d'entraînement, en tenant compte aussi du temps de retour, ne laisse pas toujours beaucoup de temps à l'élève pour s'entraîner.

2- les bouchons surprises qui mettent par terre le calcul hautement scientifique de la gestion du temps de la leçon et qui nous font rentrer à l'auto école avec 20 mn de retard sous le regard noir de la patronne et de l'élève suivant.

3- l’excitation et énervement des autres conducteurs qui mettent des coups d'adrénaline à nos pauvres petits élèves, qui n'ont pas besoin de ça en plus, tout stressés qu'ils sont déjà, à essayer de coordonner leur volant et leurs pédales, sans arracher une dizaine de rétroviseurs des voitures stationnées le long des rues.

Je ne dis pas que l'on ne peut pas réussir son permis de conduire dans une grande agglomération, je dis simplement que c'est plus compliqué car plus stressant.
 Alors, pour des gens qui n'ont pas de soucis particuliers avec l'apprentissage de la conduite, pas spécialement peur, qui arrivent à refaire seuls les exercices rapidement, qui ne sont pas ou peu gênés par la circulation, pour eux, pas de soucis : pas besoin de prévoir une douche froide et une armée de kiné à la fin des leçons.

Mais les autres ...?
Ceux pour qui apprendre à conduire s'apparente aux 12 travaux d'Hercule ?
 Comment faire passer la pilule en douceur ?
J'en arrive à cette idée tout bête qui a germé lorsque j'ai créé l'auto école en Ardèche. Après Lyon, lorsque j'ai donné mes premières leçons dans cette verte Ardèche, je me suis dit : "C'est presque trop facile !". 5 minutes pour se rendre sur n'importe quel terrain d'entraînement, pas de klaxons, des tas de routes désertes pour bosser le volant, les pédales, les vitesses, tranquillement et en plus de superbes paysages.
L'idée donc,  de faire venir apprendre à conduire et passer le permis aux "galériens de la conduite", dans un environnement plus zen, s'est imposé à moi, et, avec l'aide d'Internet, le bruit à commencé à courir qu'au delà des villes, des autoroutes, des immeubles, du béton et du fer, il existe un pays merveilleux ...


L'Ardèche nous sauvera tous (ou presque ...)


"L'Ardèche, l'Ardèche !" me direz vous, "il y à d'autres département campagnard en France !"

Certes, mais ce long département aux petites villes possède plusieurs avantages qui rendent l'apprentissage de la conduite franchement plus aisé.

Déjà, comme dit plus haut, les élèves ont à leur disposition d'innombrables terrains d'entraînement au calme et adaptés à chaque niveau de la formation, et une ambiance routière générale plus sympathique et courtoise que les "démarre ou je te vaporise !".

D'autre part, l'accès à notre petite ville d'Annonay (18.000 habitants) est facile puisque proche du couloir Rhodanien. Grosso modo, nous sommes à une heure de Lyon, Saint étienne et Valence.

Le fait qu'Annonay soit un centre d'examen pour le permis de conduire, rend aussi les choses plus faciles, car les élèves connaissent bien la zone du coup.

Un autre point positif auquel je n'avais pas du tout pensé, est que certains élèves veulent aussi une forme d'anonymat, qui est impossible près de chez eux, et ce pour éviter une certaine pression que la famille où les amis peuvent parfois engendrer. J'ai eu aussi quelques élèves qui voulaient l'anonymat parce qu'ils étaient plus ou moins connus publiquement, mais chut ...

Et puis, comme me le disent souvent les élèves extérieur au département : "C'est quand même beau l'Ardèche !". J'ai même eu, il y a quelques années, deux frères d'origine tibétaine qui m'ont dit que les paysages leur faisait penser au Tibet ... Ce qui m'amène à me demander si le Dalaï Lama possède son permis ... Mais bref !

Attention, je ne dis pas que tout le monde devrait venir passer son permis en Ardèche et déserter les grandes villes. Je pense juste, ici, aux "galériens" du permis de conduire, ceux que cela peut aider de se mettre au vert et au calme.

Un dernier point qui m'a aussi aidé à mettre en place cet accueil d'élèves "lointains et en détresse" est que l'idée m'est venue rapidement après avoir créé l'auto école. Cela m'a permis de tout de suite organiser les plannings des leçons de façon à avoir toujours de la place pour programmer les stages de 10 ou 15 jours des élèves venant d'ailleurs.

Bon, après tout ça, j'aurai peut être droit à une subvention de la part de l'office de tourisme Ardéchois, ou de la mairie !

En résumé, je dirais que rien n'est jamais perdu, qu'il existe des solutions pour tous, j'en propose une qui intéressera ou pas, que les personnes intéressées pourront réaliser ou pas, mais dans tous les cas cela reste une porte ouverte.

Matthieu Jonac

Liens utiles :

Les formules pour le permis sur le site de l'auto école
Les fournitures d'aide pour le permis dans la boutique du code.
Le blog d'une galérienne qui a goûté à l'Ardèche

dimanche 10 septembre 2017

Les fausses idées sur le code de la route et le permis de conduire

idées fausses code de la route et permis de conduire

On m'a dit ... Il paraît ... C'est vrai que? ...

J'enseigne le code de la route et la conduite automobile depuis 1991 et j'en ai entendu des vertes et des pas mûres concernant le code de la route et l'examen du permis de conduire.
Je vais reprendre ici les rumeurs les plus fréquentes, qui, à part stresser les élèves, n'ont d'autre intérêt que de véhiculer des idées fausses.

Code de la route

😓 On m'a dit que le code allait passer à trois fautes ...
Non, ce n'est pas, ça n'a jamais été et ce ne sera surement jamais ! Vous avez droit à 5 fautes max. à l'examen du code sur 40 questions.

😢 Il paraît que l'examen du code de la route est plus difficile que les tests d'entraînement de l'auto école ... 
Non plus ! C'est plutôt l'inverse, en quelque sorte, car on ne trouve pas dans l'examen code, ces questions parfois tirées par les cheveux ou un peu ambiguës, qui sont volontairement utilisées dans les formations pour pousser les élèves à réfléchir et à poser des questions au moniteur.

😠 C'est vrai que si je loupe l'examen je dois tout repayer (forfait + examen) ? ... 
Non, juste la nouvelle présentation à l'examen. Exception faite, si vous avez dépassé le délai qui est indiqué sur votre contrat de formation, dans ce cas l'auto école peut vous demander de repayer le forfait code.


😝 On m'a dit qu'avec internet je peux me former sans auto-école, ya pleins de tests pas chers ou gratuits ... 
Y'en a qui ont essayé ... J'en ai vu certains qui ne comprenaient pas pourquoi ils avaient fait 15 fautes, du coup on leur faisait faire de vrais tests en salle ou même en ligne (sur les plateformes officielles) et ils voyaient alors la différence.
Je défends mon bout de gras direz-vous, ce qui n'est pas complètement faux, mais surtout, j'aimerais que les gens comprennent que la formation et l'obtention de l'examen du code répondent au plan national de formation, qui demandent des savoirs précis délivrés seulement par les auto-écoles (aujourd'hui, la formation d'un moniteur dure 1 an). 
En bref, si vous voulez du bon poisson, n'allez pas chez votre boucher !

Quelques liens utiles :

Les cours et tests de code en ligne officiels. (Codes Rousseau, ENPC, EDISER).


Le forfait code de la route "code à domicile" (formation auto école par correspondance incluant tous les éditeurs nationaux).



Cours et tests Prepacode, Les Editions nationales des permis de conduire.

Permis de conduire

😲On m'a dit que louper sa manœuvre était éliminatoire ...
Que non pas ! Du moment que vous faites votre manœuvre (créneau, bataille, 1/2 tour, marche arrière, arrêt de précision) sans danger, il n'y a pas de motif pour être éliminé. Même si vous vous reprenez en 3 ou 4 fois (ou plus), mais que vous assurez la sécurité (ne frôler rien ni personne, bien regarder autour de vous), à la rigueur l'inspecteur peut vous enlever des points, mais il ne peut pas vous recaler pour ça ! 

😬Il paraît que l'inspecteur fait des pièges ...
Pourquoi ferait-il ça ? Ils ne sont pas payés au nombre d'élèves qu'ils recalent que je sache ! 
Les inspecteurs et trices ne sont pas là pour vous recaler, ce n'est pas leur job !

Ils ont été formés pour évaluer les conducteurs et on leur demande de ne pas mettre sur la route de gens dangereux.

Ils ont une grille précise de critères à remplir qu'ils ne peuvent pas remplir n'importe comment.

De plus, la présence d'un moniteur à l'arrière de la voiture pendant l'examen empêche aussi les abus, dérives et autres injustices.

Un inspecteur ne dit pas à un élève de tourner dans une rue si elle est en sens interdit ... S'il a un doute il précise toujours "tournez si possible" et de toute façon, depuis que vous avez commencé à apprendre à conduire, toutes les directions que l'on vous donne sont toujours sous-entendues "si possible".
Arrêtez donc de vous stresser avant l'examen en pensant que vous allez être piégés, c'est faux, vous allez simplement être évalués sur votre capacité à manier 1 tonne de ferraille au milieu de 65 millions de personnes.

😭C'est vrai qu'ils donnent pas le permis en été ?...
Non, c'est pas vrai. J'entends souvent : "ils donnent pas le permis en été parce que c'est les vacances et qu'ils veulent pas qu'on roule parce qu'il y a plein de monde ..." C'est l'inverse ! Les inspecteurs comme tous les professionnels du métier savent qu'une fois le permis obtenu il faut rouler tout de suite pour se faire de l'expérience.
Et d'ailleurs en été, il n'y a jamais eu de baisse des taux de réussite 

😣On m'a dit qu'ils ont des quotas à respecter ...

Non, pas de quotas, de toute façon, comme vu plus haut, il y a un moniteur dans la voiture pendant l'examen pratique, l'inspecteur ne peut donc pas refuser l'examen à un élève qui a conduit normalement, à cause d'hypothétiques quotas !

De plus, n'oubliez pas que l'état a intérêt à ce que les gens aient leur permis, pour pouvoir aller travailler, ce qui est bon pour l'économie. Et les inspecteurs sont des fonctionnaires qui travaillent pour l'état ...


C'est toujours la faute de l'inspecteur ...

On est souvent déçu de rater son examen de conduite, c'est normal, mais il faut éviter de tomber dans certains travers, souvent liés au stress, qui vont nous faire penser que l'inspecteur nous en veut, qu'il est méchant, pas sympa, pas juste, froid, déstabilisant, inhumain ... extraterrestre ? ...
Comme je dis toujours à mes élèves, l'inspecteur ou trice n'est pas là pour faire le clown, il est poli, il dit bonjour, au revoir aussi, mais ne vous attendez pas à ce qu'il sorte son livre d'histoires drôles pour détendre l'atmosphère, c'est quand même un examen national !

De plus, les perceptions de l'élève en examen sont parfois faussées, notamment lorsque l'on est très tendu(e). Je vous cite l'exemple d'un candidat à qui l'inspecteur reprochait d'avoir mordu le trottoir en tournant à droite et cet élève jurait par tous les dieux qu'il ne l'avait pas touché et il était vraiment sincère, il n'avait rien senti. Mais moi, pauvre moniteur, qui était assis derrière, je peux vous dire que le côté droit de mon crane s'en souvient encore de ce trottoir ... Heureusement que les vitres automobile sont résistantes !

Hélas, toutes ces rumeurs, sont souvent véhiculées par des élèves déçus d'avoir échoués à leur examen et qui n'ont pas bien compris le motif de leur échec. Dans ce cas, il faut demander au moniteur qui assiste à l'examen et qui peut mieux expliquer le pourquoi du comment.

 En conclusion, je dirai : pas de quotas, pas de pièges, pas d'extra terrestres. Si vous avez suffisamment suivi de cours de conduite et que vous avez le niveau pour conduire de façon autonome, alors vous devriez réussir votre examen. En revanche, gare au stress qui fait faire des choses bizarres parfois.

Matthieu Jonac

Le site de l'auto école : code à domicile
La boutique officielle : boutique du code de la route
Formule pour passer un permis tranquille et rapide à la fois ...